[CINEMA – CRITIQUE] : « Chacun pour tous » – l’histoire vraie d’une imposture sportive par Vianney Lebasque

Résultat de recherche d'images pour "chacun pour tous"

Comme je l’indiquais dans mon papier sur Basket Retro, le cinéma s’est inspiré de ce scandale. Le réalisateur Vianney Lebasque en a même fait le sujet principal de son son prochain film, « Chacun pour tous », qui sortira dans les salles le 31 octobre prochain. Jean-Pierre Darroussin y joue ainsi le coach de l’équipe française de basketteurs déficients mentaux qui, lâché par ses meilleurs joueurs à l’approche de la compétition, décide de tricher en recrutant des joueurs valides (Ahmed Sylla…) pour ne pas perdre ses subventions et se rendre en Australie.

Un film inspiré de faits réels 

L’histoire remonte à 2000. Lors des Jeux paralympiques de Sydney, la délégation espagnole comptait dans ses rangs de « faux » athlètes handicapés mentaux. Ce qui avait permis à son équipe de basket de remporter la médaille d’or. Cette fraude aura de lourdes conséquences. L’affaire montrera la difficulté à estimer le handicap mental, et les handicapés mentaux seront exclus de la famille paralympique jusqu’en 2009.

Résultat de recherche d'images pour "chacun pour tous"

Des acteurs handicapés et valides

Résultat de recherche d'images pour "chacun pour tous"

Au lieu de s’en tenir aux faits, il a donc décidé de centrer son film non seulement sur cette histoire de triche mais surtout sur les relations entre les joueurs valides (incarnés par Ahmed Sylla et Olivier Bathélémy notamment) et les joueurs handicapés (Clément Langlais et Vincent Chalambert).

« Plutôt que de raconter complètement cette histoire folle, l’idée est de faire un film montrant ce qu’il se passe entre les tricheurs et les handicapés. Qu’apprennent-ils des uns des autres ? Comment tout ça évolue en passant trois semaines à Sydney ? C’est tout le off qui m’a semblé assez fou à croire. J’ai essayé d’imaginer ce que ça pouvait être, en ayant envie de raconter quelque chose sur le handicap à travers ça. » – Vianney Lebasque

Un film qui aura le don de faire réfléchir sur le handicap, sujet sensible mais tellement vaste à traiter. Drôle. Tendre. Attachant. Fraternel.

Dimitri Voiturin

 

Publicités

[MODE – LOOKBOOK] : L’été indien – une tenue bohème pour prolonger l’été

Coucou tout le monde ! Moi c’est Louise, je tiens le mode beauté / lifestyle « Louise &
Thoughts » et je vous présente ici mon premier article mode pour DSCMH.

Je vous ai sélectionné aujourd’hui une tenue estivale pour profiter des dernières chaleurs avant l’arrivée officielle de l’automne.

1

La tenue est composée d’un short noir taille haute en jean, un basique. Il provient de C&A, je l’ai acheté l’été dernier, mais ce genre de pièce est trouvable n’importe où.

1

On a ensuite un débardeur blanc, encore une fois un basique. Ce qui fait l’originalité de ce top sont les bretelles en dentelle assez larges. Je l’ai acheté à La Halle pour une dizaine d’euros, malheureusement je ne le retrouve pas sur le site, je l’ai pourtant acheté il y a deux mois seulement…

Enfin, pour les moments de la journée où il y a un peu d’air frais, j’ajoute un kimono court et ample de chez Pimkie. Cela ajoute une touche colorée, protège du frais sans tenir chaud, j’adore porter cette pièce l’été, c’est un régal ! Encore une fois, je l’ai acheté il y a plusieurs années, je ne le retrouve donc pas leur site, cependant c’est le genre de pièce que l’on trouve à foison l’été !

1

Et pour terminer, les accessoires ! Un sac à bandoulière à franges noir, pour le côté bohème. Il vient de chez H&M. Et des sandales à petit talon fin, noires et à franges également, venant de chez La Halle.

Et voilà, c’est tout pour cette première tenue ! J’espère que cet article vous aura plu, et que vous serez au rendez-vous pour la prochaine tenue sur ce magazine. Promis, j’y mettrai des articles toujours disponibles !!

Je vous souhaite à tous une très belle semaine, et n’hésitez pas à venir faire un tour sur mon blog « Louise & Thoughts »

Louise

[MODE – LOOKBOOK] : Trois tenues idéales pour le sport

Bonjour à tous !

Je me présente pour ceux n’ayant pas lu mon précédent article sur le magazine. Je suis Carly de la chaîne YouTube Carly Lovely, et ayant toujours adoré le sport (et la mode bien-sûr) je vous présente aujourd’hui un article « tenues de sport » !

De plus, j’aime vraiment beaucoup changer de style lorsque je vais à la salle ou quand je cours. Il y aura 2 tenues de sport (pour  les sports tel le running, danse, musculation etc) et 1 tenue spécial Crossfit.

Personnellement, je trouve que la tenue que l’on porte lors de l’activité physique est importante. Pour ma part, j’aime être à l’aise et j’apprécie les leggings. Porter une tenue que j’aime me motive. C’est pourquoi nous allons sans plus attendre passer aux tenues !

Tenue 1 : Grey style

Je porte une brassière Calvin Klein grise en taille L afin qu’elle soit plus longue. Ainsi qu’un legging Elesse du style militaire « army » mais en gris. Il vient de chez Junkyard. Et des baskets Nike grises elles aussi (et oui, d’où le nom de la tenue) c’est un total look gris.

1

Tenue 2 : Black and white graphic

Je porte un tee-shirt Fitness Boutique noir et simple. Parfois il suffit d’un simple top, s’il est trop large, je fais un nœud. Avec un leggings graphic noir et blanc que j’adore, il va avec tout ! Il vient de Decathlon. Confortable et idéal pour le sport. Et d’autres basket Nike noires et roses flashy pour apporter de la couleur.

1

Tenue 3 : Pinky rebel – Spéciale Crossfit

Je porte une magnifique brassière de sport rose flashy de chez Fitness Boutique. Elle est vraiment confortable et légère. Avec un legging noir tout simple (que vous pouvez trouver partout ou que vous avez sûrement déjà puisque c’est un must-have).

Je trouve cette tenue est adaptée au crossfit car rien ne me gêne (pas de tee’shirt trop long etc) je peux me concentrer sur l’exécution de mes mouvements, le plus rapidement possible puisqu’il s’agit d’une discipline avec cardio. Je suis à l’aise avec.

1

J’espère de tout cœur que ces tenues vous plaisent, elle me correspondent bien.

Pratiquez-vous un sport ? Lequel ?

A très bientôt !

Carly Lovely

[MODE – LOOKBOOK] : Quatre looks d’été par Carly Lovely

Bonjour à tous,

Ici Carly de la chaîne YouTube Carly Lovely.

Je suis ravie de rédiger un article mode pour ce magazine, dans le but de vous présenter quelques looks d’été. Il s’agit de tenues que j’ai porté lors d’un séjour en Italie.

Des tenues légères mais à la fois stylées. Et j’en ai plusieurs pour différents styles.

Première tenue :

Un look classique mais que j’aime beaucoup ! Le tee-shirt rouge fait toute la tenue puisqu’il attire le regard (haha) C’est un haut Calvin Klein Jeans tout simple. Et je l’ai noué. Avec ça, je porte un short taille haute gris que je trouve très confortable, de chez Bershka.

1

Deuxième tenue :

La seconde tenue est très simple aussi mais idéale pour l’été et la chaleur.

Avec un crop top Primark kaki et un simple short en jean H&M. J’aime particulièrement ce genre de look car je ne me prends pas la tête pour m’habiller et c’est une très bonne tenue autant de ville que de plage.

1

Troisième tenue :

Voici comment porter un tee-shirt XL cet été ! En guise de robe tout simplement, c’est un style que j’adore, avec des petites baskets et le tour est joué… Le mien vient de « Alcott » qui est une boutique où je suis allée en Italie.

Pour info, j’ai eu mes baskets blanches chez Décathlon, elles vont avec tout et sont confortables.

1

Quatrième tenue :

Dernier look et de loin mon préféré, estival et très coloré. Je porte un crop top Primark, cette boutique proposait des choses vraiment sympa dans sa collection été ! Avec un short de chez Alcott encore une fois, style délavé jeans et légèrement taille haute.

unnamed

J’espère que mes tenues et mon article vous ont plu, cela reste simple mais pour l’été on préfère ne pas se casser la tête avec sa garde robe ! Quelle est votre tenue préférée ?

Au plaisir,

Carly Lovely

[MUSIQUE – CONCERT] : James Blunt et Texas clôturent le Festival Pause Guitare

Pour clôturer cette 22e édition de Pause Guitare, le public albigeois s’est régalé. Deux artistes de renommée internationale étaient prévus au programme. Avant que Sharleen Spiteri et le groupe Texas ne termine en apothéose cette belle soirée, les personnes venues en masse ont eu la chance de découvrir les ballades de James Blunt, les tubes de la bande de copains Arcadian et la jolie voix d’Amir.

Arcadian et Amir ouvrent le bal

Découvert dans The Voice, le groupe Arcadian est monté sur scène en premier. Le trio a dû affronter le soleil et chauffé le public. Amir a ensuite enchaîné et séduit ses fans venus en nombre pour l’applaudir. Casquette vissée sur la tête, lunettes noires, il entonne les premières notes « les rues de ma peine » et les mains se lèvent. Bondissant et énergique, Amir provoque l’hystérie quand il chante « J’ai cherché ».

James Blunt simplement, Texas finit en beauté

Si l’émission de TV était bien représentée, le public albigeois a pu découvrir deux groupes mondialement connus. James Blunt a charmé les 11 000 personnes présentes pour cette dernière soirée. Guitare à la main, l’artiste britannique a chanté deux morceaux avant de saluer la foule dans un français approximatif : « Salou Albi, ça va ? ». Lorsque résonnent les premières notent de « Goodbye My Lover », le public réagit. Et quand James Blunt se met à chanter « Same Mistake », tout le monde allume son téléphone et illumine le ciel albigeois.

La soirée se terminera en apothéose avec le groupe Texas. Sharleen Spiteri met le feu d’entrée avec « I don’t want a lover ». Le public est conquis sur les notes de « Summer Son ». Tout le monde est unanime et applaudit sur chaque titre. Un final incroyable avec un groupe de légende.

La rédaction

[CINEMA – CRITIQUE] : Comme des Rois de Xabi Molia

Comme des rois : Affiche

Réalisé par : Xabi Molia

Avec : Kad Merad, Kacey Muttet Klein, Sylvie Testud

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1h24

Sortie : 2 mai 2018

Après 8 fois debout, film primé au Festival de Tokyo en 2009,et Les Conquérants Xabi Molia nous présente son dernier film ; Comme des Rois.

Dans cette comédie dramatique Kad Merad incarne Joseph un père de famille qui peine à joindre les 2 bouts. Pour pouvoir régler les factures, il multiplie les escroqueries en tout genre entrainant avec lui son fils Mika joué par Kacey Mottet Klein. Ce duo évolue au côté de Sylvie Testud, la femme de Joseph et mère de famille et Tiphaine Daviot, la fille et sœur de Mika dans une citée de province ou la misère sociale fait partie du quotidien.

Résultat de recherche d'images pour "comme des rois affiche"

Joseph est un vrai roi de l’arnaque, un roi de la débrouille, il exerce cet art comme un métier nécessitant un véritable don pour l’improvisation et la comédie Ce don, Mika en a hérité mais celui-ci souhaite le mettre a profit dans un autre registre. Il rêve de devenir acteur et de sortir de cette triste réalité sociale pour cela il doit se libérer de l’emprise de son père , s’émanciper pour pouvoir tracer son propre chemin.

Le réalisateur bayonnais nous livre ici un duo jouant et incarnant à merveille leur rôle, particulièrement touchant et usant d’ironie et humour avec brio qui malgré les difficultés avance et reste unis quoiqu’il arrive.

Julie Vergés

[CINEMA – CRITIQUE] : On The Milky Road par Emir Kusturica

on-the-milky-road-affiche

Réalisé par : Emir Kusturica

Avec : Emir Kusturica, Monica Bellucci, Sloboda Micalovic

Genre : Drame

Durée : 2h05

Sortie : 12 juillet 2017

Attendu depuis une dizaine d’années, le réalisateur serbe, deux fois primé à Cannes, nous présente son dernier chef d’oeuvre : On The Milky Road.

Fidèle à lui-même, il nous livre un univers dans lequel la dualité des sentiments est mis en exergue. On boit, on danse, on s’aime, on se bat, on se fait la guerre – le tout sur fond de musique tzigane.

L’esthétisme de l’image est parfaitement respecté grâce aux costumes, décors, personnages et animaux, tous plus fantastiques les uns que les autres. Dans ce conte de fée des temps modernes, Emir Kusturica y tient le premier rôle aux côtés de la belle Monica Bellucci qui apparaît d’un naturel désarmant.

740580e1a41ab679b6c16df901e397ec-e1481043358261

C’est une histoire rocambolesque sur fond de guerre des Balkans. Kosta le laitier est chargé de ravitailler quotidiennement les soldats sur la ligne de front. A chaque traversée, les balles sifflent autour de lui mais il semble que la mort ne veuille pas de lui. Cette routine est rapidement bouleversée par l’arrivée de Nevesta, une belle réfugiée italienne promise à un chef de guerre.

074063.jpg-c_400_200_x-f_jpg-q_x-xxyxx

De cet amour interdit entre Emir Kusturica et Monica Bellucci va naître un rodéo amoureux à travers les beaux paysages serbes si cher à notre cœur.

Mélangeant le réel à la magie, le cinéaste, doté d’une extravagance folle, nous embarque dans sa voie lactée.

Julie Vergès

[SPORT – FOOTBALL / L1] : Bordeaux arrache le nul face à l’Olympique Lyonnais (3-3)

960x614_fekir-duel-lerager

Après deux victoires en deux matchs, les Lyonnais veulent confirmer ce samedi pour la réception des Girondins de Bordeaux. L’exclusion de Sergi Darder en première période change complètement la physionomie du match. Les Girondins de Bordeaux arrachent le nul dans les derniers instants (3-3).

L’éclair de génie de Nabil Fekir

Entame de match parfaite pour Lyon. Le capitaine lyonnais récupère le ballon à 60 mètres du but bordelais. Il s’avance jusqu’à la ligne médiane et envoie un missile rectiligne du droit qui surprend Costil, très avancé sur l’action. L’OL mène 1-0.

Kenny Tete réussit ses débuts avec l’OL

Sur un coup franc côté gauche, Memphis Depay sert parfaitement Kenny Tete au deuxième poteau. Le défenseur Néerlandais, titulaire pour la première fois de la saison avec l’OL, permet à son équipe de faire le break et de mener 2-0.

Sergi Darder voit rouge

Dix minutes avant la mi-temps, Sergi Darder reçoit son deuxième carton jaune synonyme d’exclusion. Les Lyonnais joueront la deuxième période en infériorité numérique.

Les Bordelais profitent de l’exclusion de Darder pour revenir dans la partie. Sur un coup franc direct, Malcom trouve une première fois le mur lyonnais. En première intention, le Brésilien reprend du gauche de volée. Mariano Diaz dévie dans son propre but. A la mi-temps, le match est totalement relancé. Lyon mène 2-1.

Bertrand Traoré enfonce le clou

Même à 10 contre 11, les Lyonnais procèdent en contre et sont récompensés. Kenny Tete obtient une faute juste devant la surface bordelaise. Bertrand Traoré se charge de tirer ce coup franc. Sur une frappe enroulée du gauche à 25 mètres, le Burkinabé inscrit son premier but avec l’OL. 3-1 pour Lyon.

Lukas Lerager relance Bordeaux

Ce match n’est pas terminé. Lukas Lerager relance Bordeaux. Le Danois est à la réception d’un centre de Pellenard. Il contrôle, feinte la frappe et enchaîne. Bordeaux recolle à 3-2. Malcom égalise pour Bordeaux à quelques minutes de la fin du match. Le Bordelais tente sa chance à 25 mètres et trompe le gardien lyonnais d’une superbe frappe. 3-3 entre Lyon et Bordeaux.

Les deux équipes se quittent finalement sur un score nul (3-3). Au terme d’un scénario fou, réduits à 10, les Lyonnais craquent en fin de match contrairement à Bordeaux qui arrache le nul.

La rédaction

[SPORT – FOOTBALL / L1] : Le Paris Saint-Germain domine Guingamp (0-3)

DHIuY-9W0AEvnp7

Pour la première titularisation de Neymar en Ligue 1, le Paris Saint-Germain s’est imposé face à l’En Avant Guingamp (0-3).

En ce début de match, les Parisiens confisquent le ballon. Dès la 15e minute de jeu, première action dangereuse côté parisien. Après un sublime mouvement collectif, Edinson Cavani est à la conclusion mais bute sur Johnsson. Les incursions dans le camp guingampais se multiplient. A la 34e minute de jeu, c’est Marquinhos qui trouve la barre transversale. Sur une passe fantastique de Neymar, le défenseur central brésilien catapulte une tête plongeante sur la barre de Johnsson ! Premier frisson au Roudourou !

Malgré un Neymar omniprésent et plusieurs occasions dangereuses, les Parisiens butent sur un bloc solide. Guingamp reste bien dans cette première période. Le score est toujours nul et vierge entre les deux équipes (0-0).

Neymar en passeur décisif et buteur

Entame de deuxième période idéale pour le PSG. A la 52e minute, après une énorme cafouillage, Ikoko marque contre son camp dans le but de Johnsson ! Paris mène 1-0.

Dix minutes plus tard, superbe ouverture de Neymar pour Cavani, l’attaquant parisien enfonce le clou et permet au PSG de mener 2-0.

Il aura fallu attendre la 82e minute de jeu pour voir le premier but de Neymar sous le maillot du PSG. Servi idéalement par Cavani dans la surface, le Brésilien ouvre son compteur buts avec les Rouge et Bleu. Paris mène 3-0.

Le PSG s’impose finalement (0-3) face à l’En Avant Guingamp et ramène 3 points du Roudourou.

La rédaction

[SPORT – FOOTBALL / L1] : L’Olympique de Marseille confirme face au FC Nantes (0-1)

ocampos

Pour cette deuxième journée du championnat de Ligue 1, l’Olympique de Marseille se déplace ce samedi au Stade de la Beaujoire pour affronter le FC Nantes. Les Phocéens se sont imposés (0-1).

Dans un début de match très animé, les Marseillais se montrent dominateurs mais tombent sur un très grand gardien nantais.

Gros coup dur côté nantais, Valentin Rongier sort sur blessure après seulement dix minutes de jeu. Dix minutes plus tard, nouveau coup dur pour le FC Nantes, Yacine Bammou sort à son tour sur blessure (20e). Jamais deux sans trois comme on dit, après Rongier et Bammou, c’est au tour de d’Alexander Kacaniklic de quitter ses partenaires.

Ciprian Tatarusanu impérial

Le gardien roumain et nouvelle recrue nantaise Ciprian Tatarusanu sort un très grand match. Grâce à ses nombreux arrêts décisifs, il permet à son équipe de ne pas être menée à la mi-temps. Toujours 0-0 entre Nantes et Marseille.

En ce début de deuxième mi-temps, la domination est clairement nantaise. A l’image de son homologue nantais, Steve Mandanda s’illustre côté marseillais. Il faut attendre la 87e minute pour que Lucas Ocampos, tout juste entré en jeu délivre Marseille. Valère Germain dévie astucieusement un centre, Ocampos est à la réception et la pousse au fond des filets. Marseille mène 1-0.

Au terme d’un match rythmé, Marseille s’en sort in extremis et l’emporte 0-1 à la Beaujoire.

La rédaction