[CINEMA – Critique] : « Un peu, beaucoup, aveuglément », une cloison sépare leur amour

Réalisé par : Clovis Cornillac

Avec : Clovis Cornillac, Mélanie Bernier, Lilou Fogli, Philippe Duquesne

Genre : Comédie

Durée : 1h30

Pays : France

Date de sortie : 6 mai 2015

C’est devenu un phénomène de mode, après Russell Crowe, c’est maintenant au tour d’un acteur français de passer derrière la caméra et de présenter son premier film. Dans Un peu, Beaucoup, Aveuglément, Clovis Cornillac est à la fois devant et derrière la caméra. Un premier long-métrage prometteur. Décryptage.

Un scénario original

Clovis Cornillac se lance dans la réalisation de son premier film. L’idée de départ est assez originale, puisque ce film raconte l’histoire de deux voisins qui tombent amoureux sans jamais se voir. La voix est le seul moyen de communication utilisés par les deux personnages qui communiquent à travers une cloison. L’idée du scénario est venue de Lilou Fogli, femme de Clovis Cornillac, qui joue également un rôle dans le film.

Les deux voisins amoureux (la pianiste en mal d’amour, interprétée par Mélanie Bernier et l’inventeur de casse-têtes, incarné par Clovis Cornillac) s’appellent « Machin » et « Machine ».

Une complémentarité entre les acteurs

Le duo Bernier-Cornillac fonctionne à merveille. Il y a une vraie complémentarité qui s’instaure entre les deux acteurs tout au long du film. Au début, la cohabitation se passe plutôt difficilement et au fur et à mesure, un climat de confiance et de complicité s’installe entre les deux personnages, qui, sans se voir, tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Une jolie histoire d’amour construite avec légèreté.

Avis personnel

On retrouve un Clovis Cornillac acteur-réalisateur, le rendu du film est plutôt bon. Une bonne comédie emmenée par un scénario original, de quoi passer un bon moment entre amis pendant une heure et demie. Pari réussi donc pour Clovis Cornillac pour son premier long-métrage en tant que réalisateur. A voir.

Synopsis :

Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

Un Peu, Beaucoup, Aveuglément – Bande annonce

Dimitri V.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s